Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 mai 2016 3 11 /05 /mai /2016 20:25
Pas de Black-M à Verdun !

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Scandales
commenter cet article
7 février 2016 7 07 /02 /février /2016 18:59
La mafia centriste...

Article de Gabriel Robin, SG du Collectif Culture, Libertés et Création du RBM

Les pratiques de la mairie de Bobigny ressemblent à s’y méprendre aux représentations de municipalités américaines données par les séries contemporaines telles que The Wire ou Boss. Rien d’étonnant à cela, l’UDI étant l’un des plus américanophiles de nos partis politiques – ce qui n’est pas peu dire.

Il sera difficile de relater en quelques lignes les divers scandales qui ont entaché la mairie depuis la prise de fonction de Stéphane de Paoli en 2014, tant ils sont nombreux. L’édile s’est accordé les indemnités les plus élevées du département en percevant pas moins de 4.500 euros nets par mois, soit le maximum légal pour une ville de moins de 50.000 habitants. Il a perçu, en outre, une allocation chômage de 1.851 euros nets par mois alors qu’il n’accomplissait pas d’actes positifs et répétés de recherche d’emploi. Voilà qui enchantera les Balbyniens, souvent modestes.

Véritable repère de petits caïds, la mairie de Bobigny s’est assurée d’obtenir le soutien des puissantes bandes de la ville en embauchant Kianoush Moghadam. Cet admirateur de l’anti-héros de Scarface, Tony Montana, est directeur du développement territorial de la ville. Il touche 5.650 euros pour accomplir sa mission, 3.625 euros bruts au titre de son grade d’« ingénieur en chef de classe normale », et 2.025 euros bruts au titre d’une « indemnité spécifique de service ». Sa môman est, quant à elle, employée comme secrétaire personnelle du maire.

Mais le scandale ne s’arrête pas là ! En réalité, le rôle de monsieur Moghadam est beaucoup plus obscur. Il est surtout chargé de faire régner l’ordre dans la ville, en recourant à la violence si besoin. C’est ainsi qu’il a récemment été condamné par le tribunal correctionnel de Bobigny, avec le premier adjoint Christian Bartholmé, pour violences en réunion à l’encontre de Sabrina Saidi, une élue accusée d’avoir diffusé un tract anonyme relatif à Lynda Benakouche, employée de la municipalité anciennement mariée à Jean-Christophe Soumbou, membre du « gang des barbares » de sinistre mémoire !

Le meneur de cette mauvaise troupe dont les activités semblent se trouver dans une zone grise à mi-chemin entre la politique et le milieu des bandes n’est autre que Jean-Claude Lagarde. Bien décidé à se tailler une seigneurie féodale en banlieue parisienne, il n’a pas lésiné sur les moyens pour concurrencer la gauche plurielle du département dirigée par Claude Bartolone.

Ultra-communautariste, farouche partisan de l’immigration de masse, Jean-Chrsitophe Lagarde a bien compris qu’il pouvait utiliser le multiculturalisme comme une arme au service de ses ambitions personnelles. Le Point révélait hier que Jean-Chistophe Lagarde avait attribué, à l’aide de sa réserve parlementaire, plus de 130.000 euros de subventions à des associations proches de Stéphane de Paoli entre 2012 et 2014. Ces sommes auraient été en partie détournées par l’association Alliance, dirigée par Kianoush Mogadham, alors attaché parlementaire de Jean-Christophe Lagarde !

Dans le système Lagarde du 9-3, comme dirait le rappeur Lacrim, ça « brasse au max ». Il est fait pour s’entendre avec la voyoucratie issue du lumpenprolétariat des « quartiers ». Les caïds s’adoubent et se respectent.

Source

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Scandales
commenter cet article
5 juin 2014 4 05 /06 /juin /2014 06:58

Les crédits dépensés en 2013 pour l’Aide médicale d’Etat (AME) ont atteint 744 millions d’euros. Les frais d’hospitalisation expliquent l’essentiel de la hausse.

Ce n’est pas une surprise, mais le chiffre ne manquera pas de faire polémique. Les dépenses budgétaires consacrées à l’Aide médicale d’Etat (AME) ont progressé de 25 % entre 2012 et 2013 pour atteindre 744 millions d'euros l’an dernier, selon le rapport d’exécution de la mission Santé . Un chiffre qui grimpe même à 846 millions d’euros si l’on y inclut les frais avancés par l’assurance-maladie pour le compte de l’Etat en ce qui concerne les soins d’urgence.

L’AME assure une prise en charge à 100 % des soins des personnes en situation irrégulière sur le territoire et disposant de ressources inférieures à 716 euros par mois. Un poste de dépenses que l’opposition juge excessif et qui avait été réformé sous l’ancienne majorité avec l’instauration d’une franchise annuelle de 30 euros. Depuis l’arrivée au pouvoir de la gauche en 2012, cette franchise a été supprimée. Ce qui explique l’essentiel de la hausse de 2013, selon le gouvernement.

Les échos

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Scandales
commenter cet article
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 10:21

ps

Les enquêteurs s'interrogent sur l'origine des 278.000 euros retrouvés à la fédération lors de perquisitions.

Dans le Nord-Pas-de-Calais, les dérives des têtes de file du PS vont occuper au cours des mois prochains pas moins de trois juridictions, dont l'une des plus importantes de France.

Les policiers, qui enquêtent sous la direction du parquet de Lille, ont récemment mis à jour de nouveaux dysfonctionnements, visant notamment Jean-Pierre Kucheida, leader de fait de la fédération «62», la plus importante du Parti socialiste.

La justice tente en effet d'y voir plus clair sur l'existence d'un éventuel système de financement illégal, dénoncé notamment par le maire PS déchu d'Hénin-Beaumont, Gérard Dalongeville, dont le procès, qui s'annonce à haut risque, est désormais prévu dans trois mois. Pas moins de quatre enquêtes préliminaires sont menées par le parquet de Lille, des enquêtes dans lesquelles revienne systématiquement le nom de… Jean-Pierre Kucheida, ancien mentor de Gérard Dalongeville.

Lire la suite...

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Scandales
commenter cet article
28 décembre 2012 5 28 /12 /décembre /2012 18:42

La mairie de Lillers, dirigée par un maire communiste, vient de retirer le dernier panneau d'expression libre de la ville (voir photos ci-dessous) .

On peut se poser des questions sur ce retrait  alors que deux grandes affiches de Marine LE PEN ont été affichés récemment sur ce même panneau.

Ce panneau a t-il été  retiré parce que la mairie ne veut plus voir affiché le Front national dans cette ville où Marine LE PEN a réalisé 25% au 1er tour de  l'élection présidentielle ?

Quoi qu'il en soit, que cela dérange ou non la mairie communiste, nous continuerons à militer, à boîter et à coller pour convaincre les électeurs que Marine LE PEN représente une "Autre Voix "pour la France ! 

Ludovic PAJOT

9e circonscription

Avant

Lillers.JPG

Collage il y a 15 jours

UNE-AUTRE-VOIX.jpg

  Maintenant

lillers 4

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Scandales
commenter cet article
18 octobre 2012 4 18 /10 /octobre /2012 13:24

ps

L'ex-député socialiste Jean-Pierre Kucheida, est convoqué devant le tribunal correctionnel le 13 novembre pour répondre de faits d'abus de biens sociaux concernant le bailleur social Soginorpa dont il était président, ont indiqué mercredi parquet et avocats. Sa fille répondra, quant à elle, de recel d'abus de biens sociaux.

A l'issue d'une journée de garde à vue, Jean-Pierre Kucheida, ex-député socialiste du Pas-de-Calais, s'est vu notifier, mercredi, une convocation devant le tribunal correctionnel le 13 novembre. Il est accusé de faits d'abus de biens sociaux, auprès du bailleur social Soginorpa, qui gère quelque 62.000 anciens logements miniers et qu'il a présidé. Le procureur de la République de Douai Eric Vaillant a indiqué que le maire de Liévin et sa fille avaient "refusé de répondre aux nombreuses questions des policiers pendant leur garde à vue" mais que l'enquête avait été "suffisamment complète" pour prendre la décision de les poursuivre.

Lire la suite...

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Scandales
commenter cet article