Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mai 2012 1 07 /05 /mai /2012 15:43

Tribune libre de Louis Aliot, vice-président du Front National

aliot.jpg

Sarkozy parti, les dents commencent à rayer les parquets ! Depuis hier soir et ce matin encore, les hiérarques UMP rivalisent de langue de bois pour appeler au rassemblement et à l’unité. On pourra donc en conclure que, et l’unité, et le rassemblement ne vont pas de soi…Comme le dit Monsieur Wauquiez, le maintien de Monsieur Copé à la tête de l’UMP se posera après l’élection législative. Tiens, tiens…L’incendie couve, mais l’intérêt du parti commande d’éviter l’implosion avant les législatives…S’ils n’ont pas le sens de la France, ils ont au moins le sens des affaires…

Mais au-delà de cette guerre des petits chefs, il convient quand même de remettre certaines choses à leur place, puisque désormais les UMPistes tentent, maladroitement et toute honte bue, de nous faire porter le chapeau de leur défaite.

Marine a très bien répondu dans son intervention à ces accusations mensongères. Ces gens là ne doivent leur défaite qu’à eux-mêmes, à leurs mensonges, à leurs reniements, à leur bilan. Les Fillon, Juppé, Copé, Kosciusko-Moriset, Jouano, Baroin, Bertrand, Guéant, Wauquiez, Lemaire, Dati et consorts ont clairement exprimé leur position et leur préférence : plutôt le Rose que le Bleu Marine ! Dont acte !

Dans ces conditions, pourquoi continuent-ils à agiter l’épouvantail de la gauche qu’ils ont contribué à renforcer et à qui ils ont permis toutes les victoires depuis 1981, excusez du peu.

 

  • N’était-ce pas le RPR Chirac qui en trahissant Giscard avait installé Mitterrand et sa clique à la tête de l’Etat en 1981 ?
  • Depuis 1988, qui a modifié les règles électorales pour écarter des assemblées, nationale ou locales, le Front National et ses amis ?
  • N’était-ce pas le RPR Pasqua qui rétablira le scrutin majoritaire à deux tours dans l’unique but de nous évincer de l’Assemblée Nationale ?
  • N’était-ce pas l’état major UDF-RPR qui fit le serment de ne jamais s’allier avec le Front National quitte à faire passer la gauche indéfiniment ?
  • N’était-ce pas Chirac et ses amis qui donnèrent en 1998 les Régions à la gauche en refusant le soutien sans participation que lui apportaient les élus FN ?
  • N’était-ce pas le Premier ministre UMP Raffarin qui modifia le scrutin proportionnel régional pour tenter d’exclure le FN des Conseils régionaux au plus grand bénéfice de la gauche ?
  • N’était-ce pas, encore lui, Raffarin qui modifiera le mode de scrutin européen afin de limiter les nombre de parlementaires FN et casser le cadre national pour promouvoir l’Europe des Régions chère aux technocrates de Bruxelles ?
  • N’était-ce pas l’UMP de Sarkozy qui appela à voter pour les ripoux de la gauche dans le Pas de Calais pour faire barrage à l’élection de Marine à Hénin-Beaumont ?
  • N’était-ce pas la présidence Sarkozy qui a été marquée par les nominations de Strauss-Kahn au FMI, d’Attali, de Rocard, de Kouchner, de Besson, de Bockel, de Fadela Amara, de Frédéric Mitterrand, de Charasse et consorts…
  • N’était pas l’état-major de l’UMP qui appela à voter PS/PC contre les candidats du FN lors des dernières élections cantonales ?
  • N’était-ce pas l’UMP qui a permis le basculement du Sénat à gauche pour la première fois dans la cinquième république ?
  • N’était-ce pas l’UMP qui a proposé une réforme des collectivités territoriales destinée, une nouvelle fois, à éradiquer toutes les « petites » formations politiques dans l’unique but d’imposer un bipartisme à l’anglo-saxonne ?
  • N’était-ce pas l’UMP qui en redécoupant les circonscriptions a favorisé la gauche comme elle l’a fait dans la 11e du Pas-de-Calais pour tenter d’empêcher Marine Le Pen d’être élue en juin ?
  • Enfin n’était-ce pas les dirigeants de l’UMP qui lors de cette campagne présidentielle ont clairement exprimé le choix de préférer les socialistes à tout élus du FN à l’Assemblée nationale ?

Bref, l’UMP est en voie de désagrégation et le temps d’une élection va tenter de masquer ses divisions. Comme le RPR et l’UDF hier, Il est le parti de l’échec et de la désillusion. Les dirigeants de l’UMP ne peuvent pas continuer à mentir en assumant des contradictions politiques majeures ? Combien de temps pourront-ils tenir ce grand-écart entre la ligne Buisson et les amis de Borloo, entre les tenants de la nation et les tenants de l’Europe mondialisée, entre les libéraux et les sociaux, entre les « populaires » et les « humanistes » ?

Car enfin, qui s’est toujours fait élire sur un programme patriotique et a toujours fait la politique de la gauche une fois aux affaires ?

Jusqu’à quel point vont-ils prendre les français pour des imbéciles ? Comment peuvent-ils continuer à parler immigration, insécurité, identité et dette alors qu’ils s’apprêtent à nouer des relations avec des personnalités et des partis qui refusent d’en parler ?

Les seuls responsables de cette défaite, ce sont eux ! Les seuls responsables d’une France Rose, ce sont eux ! Et il ne faudra plus compter sur eux pour reconquérir les esprits et défendre nos intérêts face à l’oppression mondialiste.

La nature ayant horreur du vide, vide des idées, vide des ambitions, vide du courage, nous incarnons aujourd’hui une rupture et une relève face à un système à bout de souffle.

Laissons l’UMP faire le jeu de la gauche et parlons à ses électeurs, à nos compatriotes. Ce sont eux qui par les urnes bouleverseront les rapports politiques, redistribueront les cartes et prépareront le terrain pour la reconquête du pouvoir !

Avec Marine Le Pen et le Rassemblement Bleu Marine, nous avons une chance historique de rénover et de recomposer pour gagner et faire définitivement barrage à la gauche sectaire, démagogique et clientéliste.

C’est tout l’enjeu de cette élection législative. C’est une grande espérance pour la France. Relevons ce défi !

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Présidentielle 2012
commenter cet article
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 09:19

 

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Présidentielle 2012
commenter cet article
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 19:12

l'avenir de l'artois

Le Lillérois n'a pas échappé à la poussée du Front national lors du premier tour du scrutin présidentiel dimanche 22 avril.

Des votes parfois à l'opposé des résultats de la dernière présidentielle de 2007.
Les résultats d'un jour ne sont pas ceux du lendemain en politique, mais on constate depuis plusieurs scrutins intermédiaires une montée de l'extrême-droite dans le Lillérois. Dimanche 22 avril, dix ans et un jour après le séisme de 2002 qui avait vu le FN s'invitait au deuxième tour de la Présidentielle, le parti désormais représenté par Marine Le Pen continue à progresser dans un territoire à dominante rurale et plutôt résidentiel. Loin de l'image que l'on se fait habituellement de l'électeur d'extrême-droite.
Le Pen en tête- Le Front national est arrivé en tête à Robecq et Mont-Bernanchon. Deux communes limitrophes qui ont vu en cinq ans le Front national devenir le premier parti lors des dernières échéances électorales. À Robecq, Marine Le Pen termine à la première place avec 26,43 % des suffrages au lieu de 13,45 % en 2007. Un bond considérable qui est encore plus flagrant en voix : le FN totalise 235 voix contre seulement 115 lors de la présidentielle de 2007. Cette poussée se fait ici au détriment du candidat de l'UMP Nicolas Sarkozy qui ne recueille que 24,52 % des suffrages au lieu des 27,37 % de 2007 qui lui avaient permis de basculer en tête face à Ségolène Royal.

Lire la suite...

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Présidentielle 2012
commenter cet article
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 19:07

l'avenir de l'artois

Les scores de Marine Le Pen ont surpris. Dans la plupart des communes de l'Auchellois, elle se place en tête ou deuxième des suffrages.


Le Pen en tête - Dans cinq des douze communes de l'Auchellois, c'est la candidate du Front national qui prend la tête des suffrages : Lozinghem, Cauchy-à-la-Tour, Burbure (lire ci-dessous), Ferfay et Camblain-Châtelain, avec un taux oscillant entre 26,05 et 32,99 %.
C'est à Lozinghem qu'elle obtient ce plus gros score, devançant François Hollande de six points. Par rapport à 2007, le FN gagne onze points dans la commune, le candidat PS se fait voler la première place et le président sortant conserve sa troisième place.
À Cauchy, où Marine Le Pen récolte 32,18 % des suffrages (devant les 30,10 % du socialiste), c'est Jean-Luc Mélenchon qui s'empare de la troisième place, à quatre points devant Nicolas Sarkozy (qui perd sept points par rapport à 2007).
À Ferfay, l'écart entre Le Pen et Hollande est très serré (0,86 point), comme celui entre les troisième et quatrième Sarkozy et Mélenchon (0,68 point).

Lire la suite...

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Présidentielle 2012
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 09:28

Résultats de la 9 circonscription

 

Communes

Résultats (2012)

Résultats (2007)

Chocques

29.67%

18.96%

Labeuvrière

29.64%

16.41%

Verquigneul

28.82%

 

Mont-Bernanchon

28.51%

15.07%

Lapugnoy

28.41%

17.57%

Essars

28.08%

18.83%

Allouagne

27.15%

16.18%

Calonne-sur-la-lys

27.09%

15.91%

Neuve-Chapelle

26.56%

15.46%

Robecq

26.43%

13.45%

Oblinghem

26.42%

12.43%

Annezin

26.38%

17.34%

Verquin

25.91%

16.97%

La couture

25.65%

15.52%

Lillers

25.19%

16.99%

Vendin-lès-béthune

25.12%

13.77%

Gonnehem

23.58%

16.33%

Locon

23.45%

14.23%

Guarbecques

23.38%

15.97%

Saint-Venant

23.26%

15.08%

Hinges

22.98%

14.84%

Laventie

22.91%

14.69%

Lestrem

22.79%

12.99%

Lorgie

22.38%

15.40%

Fouquereuil

22.26%

17.69%

Busnes

21.24%

12.43%

Sailly-sur-la-lys

21.08%

13.77%

Béthune

20.93%

13.33%

Saint-Floris

20.48%

10.03%

Vieille-Chapelle

20.17%

13.20%

Fouquière-lès-béthune

19.23%

11.04%

Fleurbaix

13.56%

9.61%

 

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Présidentielle 2012
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 17:57

la voix du nord

Médaille de bronze nationale du premier tour, Marine Le Pen monte sur la deuxième voire sur la première marche du podium dans plusieurs communes de l'agglomération béthunoise. C'est à Annequin où elle réalise son plus gros score et à Beuvry que le choc semble le plus rude.

La visite de François Hollande à Annequin, le 28 juin dernier, a-t-elle été un coup pour rien ? Peu de temps après s'être réjoui du taux de participation, Yves Dupont, maire de la localité, tordait le nez hier soir en voyant s'empiler les bulletins Marine Le Pen sur la table où on dépouillait la première centaine de bulletins. La tendance allait s'accentuer : avec 34,21 % des voix, c'est là que la candidate du Front national réalise l'un de ses meilleurs scores dans l'agglomération béthunoise. Mieux qu'à Auchy-les-Mines, qu'à Haisnes, qu'à Hersin-Coupigny. Le FN y était déjà très fort il y a cinq ans. Il a gagné du terrain. « Pendant très longtemps, à Annequin, même quand la municipalité était PS, le Parti communiste arrivait en tête des élections nationales », se prenait presque à regretter le maire socialiste.

Sa voisine à Beuvry faisait elle aussi grise mine. En voyant se confirmer la percée du FN d'abord apparue dans les urnes du Préolan, Nadine Lefebvre repensait peut-être à cette soirée de l'automne dernier où la fédération départementale avait réuni le ban et l'arrière ban de ses militants dans la Maison du parc pour lancer la campagne. « Je suis réconfortée par les résultats nationaux », se bornait-elle à commenter hors micro quand elle a eu à proclamer dans le silence général le résultat définitif d'un scrutin plaçant le Front national (30,16 %) devant le PS (29,04 %).

« On dit que nous sommes populistes mais nous, au moins, on écoute », lançait Denis Deregnaucourt, mandataire de Marine Le Pen. « J'ai été surpris par le résultat. On s'attendait à une troisième place. » Tout aussi surpris, un militant du PS s'étonnait : « On ne les voit pas sur le terrain. Ils n'ont pas fait campagne. Leur résultat est ahurissant. Nous, nous avions fait campagne. On n'a pas réussi à être en tête. Le PS doit réfléchir à ça. » •

 

La voixdunord.fr

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Présidentielle 2012
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 17:51

la voix du nord

À Auchel comme ailleurs, la stupéfaction dominait dans la salle Couderc à quelques minutes des résultats finaux.

Christelle Fauchet, élue socialiste, comptait le peu de voix qui séparaient son champion de Marine Le Pen.

Comme presque partout ailleurs dans le Bruaysis, la candidate frontiste (29,9 %) talonne François Hollande (30,23 %) et double quasiment le score réalisé par son père en 2007 (16,97 %). Elle laisse Nicolas Sarkozy loin derrière, très loin même (15,47 %), puisque le président sortant est le seul candidat majeur à voir son score s'effondrer. Jean-Luc Mélenchon obtient, lui, un score relativement bon avec 16,08 % des suffrages. En 2007, le PC avait en effet obtenu un maigre 8,92 % avec Marie-George Buffet.

Le FN en tête dans un bureau sur deux

Lire la suite...

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Présidentielle 2012
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 17:17

 

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Présidentielle 2012
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 15:58

fn

 

Dimanche ,lors du 1er tour des élections présidentielles de 2012 ,le Front national a réalisé de très bons scores dans le Béthunois.

Marine LE PEN est arrivée en 3e position à Béthune avec plus de 20% des voix et en 1ère position  à Essars (28.08%) et  Labeuvrière (29.64%) .

Le Front national arrive en 2e position devant Nicolas Sarkozy dans les communes de Annezin (26.38%),Chocques (29.67%) ,Lapugnoy (28.41%),Verquin(25.81%) et  Verquigneuil (28.82%).

Dans le Lillérois ,nous réalisons aussi de très bons scores et à Lillers ,ville communiste, nous arrivons en seconde position avec 25.19% des voix  et 8 points devant Jean-Luc Mélenchon.

A Saint-Venant ,la ville du député UMP André Flajolet, Marine LE PEN arrive juste derrière Nicolas Sarkozy avec 3 voix d'écart .

Le Front national  est aussi en tête  à Mont-Bernanchon (28.51%) ,Robecq (26.43%) et Calonne-sur-la-Lys (27.09%).

 Dans de nombreuses autres communes du Béthunois ,nous réalisons aussi de très bons scores et dépassons largement les 20%.

Ces bons scores annoncent de bons résultats pour le Front national aux prochaines élections législatives dans la 9e circonscription du Pas-de-calais.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Présidentielle 2012
commenter cet article
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 10:00

Communiqué de Presse de Paul-Marie Coûteaux, Porte-parole de Marine Le Pen, Président du S.I.E.L.

paul-marie-couteaux.jpg

La recomposition du paysage politique français est engagée plus vite que nous ne l’avions prévu. A l’heure où, selon les confidences même qu’ils font en privé, cadres et élus de l’UMP envisageant la défaite de Nicolas Sarkozy et son retrait annoncé de la vie politique et doutent de la survie de leur parti;
à l’heure où certains d’entre eux ne songent déjà plus qu’à créer un pôle centriste susceptible de concrétiser de vieilles connivences avec la gauche;
à l’heure où tout montre une fois de plus combien fut néfaste la disparition du RPR, il est urgent de résister ensemble à l’hégémonie culturelle et politique d’une gauche qui s’apprête à accaparer tous les pouvoirs, de l’Université aux principaux médias, de la plupart des grandes villes, départements et régions françaises jusqu’au Sénat et sans doute la Présidence de la République.

Membre de la Fondation Charles de Gaulle, ancien membre du RPR, collaborateur de Philippe Séguin, élu député européen sur une liste menée par Charles Pasqua, porte parole de Marine le Pen, je m’adresse aux patriotes de l’UMP, aux gaullistes floués du RPR, à tous les souverainistes aujourd’hui dispersés pour que, sans attendre des législatives qui pourraient rendre irréversible l’hégémonie multiforme de la coalition socialo-communiste reconstituée, nous participions ensemble, autour de Marine le Pen au Rassemblement qu’elle met en œuvre, fondé sur l’indépendance de la nation, l’autorité de l’Etat, la souveraineté populaire, la sauvegarde de la civilisation française.

Nous travaillons dès ce jour au Rassemblement du peuple français sur l’essentiel de la France dont Marine le Pen et ses alliés ont posé les fondements. Son succès dimanche prochain sera une première étape, riche de toutes les promesses. Le rassemblement patriotique est nécessaire; il ne peut pas ne pas être !

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Présidentielle 2012
commenter cet article