Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 08:51
Motion "Ma commune sans migrants" (Article de L'Avenir de l'Artois)

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Conseil municipal
commenter cet article
14 novembre 2016 1 14 /11 /novembre /2016 16:14

Retrouvez la vidéo de l'intervention de Ludovic Pajot au dernier conseil municipal de Béthune au sujet de l'armement de la Police municipale ainsi que la position des différents groupes. 

La réponse de Stéphane Saint-André est indigne d'un élu de la République et démontre la médiocrité du député de la 9e circonscription du Pas-de-Calais. 

En ce qui concerne la position de Mr Gibson, soutien de Nicolas Sarkozy en 2012, déplorant aujourd'hui le désengagement de l'Etat, comme disait Bossuet "Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes". 

Pour ne pas montrer ses divisions, la majorité municipale a essayé de noyer le poisson et a refusé de prendre position au mépris son devoir d'assurer la sécurité des Béthunois.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Conseil municipal
commenter cet article
19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 11:21

Suite à un report, ma motion sur l'armement de la Police municipale a été débattue lors du conseil municipal du Mardi 18 Octobre.

Par angélisme, la majorité municipale a refusé de prendre position en faveur de l'armement de la Police municipale en s'opposant à mettre au vote la motion.

Du jamais vu dans une collectivité locale !

Motion déposée sur l'armement de la Police Municipale de Béthune
Motion déposée sur l'armement de la Police Municipale de Béthune

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Conseil municipal
commenter cet article
6 août 2016 6 06 /08 /août /2016 20:13

Dans l'édition de l'Avenir de l'Artois du Jeudi 4 Août 2016, le maire de Béthune affirme que "Ludovic Pajot était absent des débats sur l'armement de la Police municipale."

Ces propos du premier magistrat de la ville sont évidemment faux.

Pour le prouver, vous trouverez ci-dessous la vidéo de l'intervention de Ludovic Pajot au conseil municipal de Béthune du 15 décembre 2015 sur l'armement de la police municipale.

Heureusement que les conseils municipaux sont filmés pour prouver la mauvaise foi...

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Conseil municipal
commenter cet article
5 juillet 2016 2 05 /07 /juillet /2016 21:31
Intervention sur la fusion des intercommunalités de l’Artois

Intervention de Ludovic Pajot sur la fusion des Intercommunalités de l’Artois

Monsieur le Maire,

Dans le cadre de cette délibération, le conseil municipal de Béthune doit se prononcer sur le projet de fusion des communautés de communes Artois-Flandres, Artois-Lys et de la communauté d’Agglomération Artois Comm.

Tout d’abord, il convient de revenir sur les raisons de cette fusion proposée par la préfète du Pas-de-calais. La loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République dit «loi notre », promulguée le 7 Août 2015, fixe le processus d’élaboration des schémas départementaux de coopération intercommunale (SDCI) dont la mise en œuvre de ces schémas doit intervenir au plus tard le 31 décembre 2016.

C’est donc lors de ce processus que les maires de Lillers et Burbure ont proposé en catimini, dans la précipitation et sans concertation, ni avec les habitants des communes concernées ni avec les autres communes d'Artois Lys, le retrait de ces villes de la communauté Artois Lys lors de la Commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) de Février 2016.

Lors de la réunion de la CDCI du Mercredi 23 Mars, un amendement présenté par le président de la communauté de communes Artois Lys, Bernard Delelis, ayant pour objectif de maintenir la communauté de communes dans le même périmètre a été rejeté.

En effet, la volonté d'intégration des villes de Lillers et Burbure dans Artois Comm avait pour objectif final de renforcer le poids des élus communistes, du moins ce qu’il en reste, dans le futur pôle métropolitain aux dépens de la cohérence territoriale. Et donc la vraie raison c’est que les villes communistes limitrophes du Pôle Métropolitain ont voulu quitter leur EPCI d'origine avec pertes et fracas pour se préparer quelques places au détriment des citoyens et de la ruralité.

Suite à cette situation, la préfète du Pas-de-calais a proposé lors de la CDCI du 3 Juin 2016, la fusion des trois intercommunalités de l’Artois. C’est ainsi que, à la demande d’une majorité des maires de la communauté Artois-Lys, les élus du Front national membres de la CDCI ont voté pour cette fusion car elle représente la moins pire des solutions, suite au retrait précipité de Lillers et Burbure de la communauté de communes Artois Lys.

Cependant, le Front national tient à réaffirmer que cette décision, ayant pour conséquence un agrandissement des intercommunalités, intègre les communes rurales à marche forcée dans un mode de gestion de type urbain au détriment d’une gestion de proximité et de la sauvegarde des spécificités de nos territoires.

C’est aussi pourquoi nous sommes opposés au Pôle métropolitain car il ajoute un échelon supplémentaire dans ce millefeuille territorial.

Je tiens par ailleurs à dénoncer la méthode brutale du redécoupage et l’interventionnisme de l’Etat alors qu'une communauté d'agglomération c'est une construction historique, géographique et parfois même identitaire, et que l'on ne peut pas en décider à la place des élus et des populations concernés.

Je pense que la proximité dans l'action publique est importante et qu’il sera malheureusement plus difficile dans une agglomération de 281 000 habitants, regroupant 100 communes d’Isbergues à Douvrin, de trouver cette proximité. Plus les intercommunalités sont grandes et plus les citoyens se sentent éloignés de l’action publique.

Néanmoins je voterai donc pour cette délibération tout en déplorant ce redécoupage intercommunal imposé par la loi Notre, dans la précipitation et sans réelle concertation avec les élus locaux, ainsi que les arrangements d'appareils qui se sont fait au détriment de la population et en réaffirmant une nouvelle fois que cette fusion des trois intercommunalités de l’Artois représente la moins pire des solutions au vu de la situation qui a été exposée précédemment.

Je vous remercie.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Conseil municipal
commenter cet article
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 07:08
Conseil municipal - intervention sur les taux d'imposition de 2016

Intervention de Ludovic Pajot au conseil municipal de Béthune sur les taux de la part communale des impôts locaux

Monsieur le Maire,

A propos des taux d’impôt, il convient de rappeler aux Béthunois qu’il s’agit, par cette baisse de 1% de la part communale des impôts locaux, d’une compensation de la hausse des bases locatives fixés par l’Etat qui augmentent de 1% cette année.

Pendant les élections municipales de 2014, vous vous étiez engagé à baisser de 15% les impôts locaux à Béthune. C’est votre troisième budget en tant que maire de Béthune et vous êtes encore loin de ces 15%.

Peut-être allez-vous baisser les impôts juste avant les prochaines élections municipales ? Mais je ne vois pas comment vous allez faire pour atteindre votre objectif d’ici la fin de votre mandat

Or, c’est dès aujourd’hui qu’il faut lancer un signal pour l’attractivité de Béthune et éviter la fuite des classes moyennes en baissant de manière plus importante la pression fiscale à Béthune.

Il n’y aura donc pas une réelle baisse des impôts cette année. C’est une baisse que je pourrai qualifier de baisse en trompe-l’oeil, vous reprenez d’une main ce que vous donnez d’une autre.

Je m’abstiendrai donc sur cette délibération.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Conseil municipal
commenter cet article
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 15:48

Pour répondre au premier adjoint de Béthune, qui était visiblement mal à l'aise hier soir au conseil municipal, lorsque j'ai évoqué la hausse globale des dépenses réelles de fonctionnement, vous trouverez ci-dessous les ratios du compte administratif 2015 et du budget primitif 2016.

Les ratios en rouge sont les vrais ratios suite à une erreur de calcul dans le compte administratif.

Le ratio 1 qui mesure les dépenses réelles de fonctionnement est donc bien en hausse de 3,8% ( 37,960 millions en 2015 contre 39,456 millions en 2016 ).

Le ratio 2 sur le produit des impositions directes est en baisse de 0.42%. Cela signifie que la baisse des impôts sera réellement de 0.42% et non 1%.

Réponse au premier adjoint de Béthune sur le budget
Réponse au premier adjoint de Béthune sur le budget

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Conseil municipal
commenter cet article
24 février 2016 3 24 /02 /février /2016 15:39
Intervention de Ludovic PAJOT au conseil municipal de Béthune sur le budget primitif 2016

Monsieur le Maire, chers collègues

Alors comme c'est un budget, vous m'excuserez mais je vais citer de nombreux chiffres pour expliquer mon vote.

Tout d'abord, concernant les taux d'imposition, vous allez proposer une baisse de 1% de la taxe d'habitation et de la taxe foncière en 2016 mais les bases ont été réévaluées de : +1%, ce qui veut dire que votre baisse ne fait que compenser l'élargissement des bases. J'ajoute que, même si il est vrai que vous nous avez habitués à de beaux "powerpoint" pour la communication de votre budget, vous n'indiquez pas explicitement quelle sera la ponction fiscale exercée par la ville en 2016. Mais heureusement le législateur dans sa grande sagesse vous attreint au moins à indiquer l'évolution d'un certain nombre de ratios qui figurent dans le compte administratif 2015 et dans le budget primitif 2016.

En ce qui concerne donc le Ratio 2, qui mesure le Produit des impositions directes par habitant. Celui-ci passe, entre 2015 et 2016, de 714 euros/hab à 711 euros/hab, soit une baisse dérisoire de 0.42%.

A cela s'ajoute une hausse de la colonne du SIVOM, dont vous êtes le président, et une hausse des impôts de 4% prévue par les socialistes au niveau du département du Pas-de-calais. Je rappelle d'ailleurs que les socialistes étaient main dans la main avec Xavier Bertrand lors des dernières élections régionales.

Je tiens à marquer ma désapprobation concernant l'augmentation globale de la fiscalité locale qui est exactement l'inverse de ce qu'il aurait fallu faire pour soulager les ménages.

Pendant ce temps là, le Ratio 1 des dépenses réelles de fonctionnement par habitant augmente de +3,8% (de 1441 euros/hab en 2015 à 1497 euros/hab en 2016). Or, c'est sur ce levier que des économies doivent être faites pour retrouver davantage de marges de manœuvre pour la collectivité. C'est ainsi que les charges à caractère général, qui comprennent notamment les fêtes et cérémonies, augmentent de 3,4%. En ce qui concerne les charges de personnel, elles augmentent de 3,1%, passant de 23, 254 millions en 2015 à 23,981 millions en 2016. Alors certe, cette hausse s'explique en partie avec le GVT (Glissement vieillissement technicité) mais aussi parce que vous avez notamment embauché récemment des cadres A. Les autres charges de gestion courante sont aussi en augmentation.

Concernant le ratio 6 sur la DGF, la baisse programmée des dotations de l'État frappera durement notre commune : presque 1 million d'euros en moins et 2016. Alors puisque la politique est l'art de la répétition, je vais rappeler à nouveau que la baisse des dotations aux collectivités locales, avait été annoncée et programmée par Nicolas Sarközy en 2011, provoquant une levée de bouclier des maires de gauche. Elle a été mise en oeuvre et amplifiée par François Hollande et se poursuivra jusqu’en 2017. Cette baisse des dotations est la conséquence de la situation d’endettement sans précédent de la France, dette accumulée faut-il le rappeler autant par les gouvernements de droite (Républicains-centristes) que de gauche (PS et ses alliés).

Enfin, je voudrais insister sur la dette de la ville. Vous allez recourir à un nouvel emprunt de 2,2 millions d'euros en 2016. Si le recours à l'emprunt peut s'expliquer pour investir lorsque une commune est raisonnablement endettée. En ce qui concerne Béthune, je ne partage pas cette option.
En effet, lorsque l'on mesure l'encours de la dette par rapport aux recettes réelles de fonctionnement : pour notre ville, il est de 107,18 euros / hab. Or, ce ratio 11, pour la moyenne des ville de même strate est de 71 euros / hab. Ce qui montre la faible capacité de la ville de Béthune à rembourser sa dette abyssale, héritage d'une folle gestion dépensière de la ville.

Pour conclure, je pourrai qualifier ce budget de timoré, vous continuez à laisser filer le fonctionnement sans vous donner les marges de manœuvre qui auraient été nécessaire pour relancer l'activité économique en centre-ville afin de sauver les commerces, pour baisser davantage la pression fiscale qui fait fuir les classes moyennes de Béthune. Les Béthunois ne verront donc pas encore une fois une réelle baisse de leurs impôts locaux cette année. J'émets d'ailleurs des doutes sur votre promesse de baisser de 15% les impôts locaux d'ici la fin de votre mandat.

Avec ce budget, la ville ne va pas diminuer son administration et la charge qui pèse sur les épaules des Béthunois.

Alors pour toutes ces raisons, je voterai contre votre budget primitif 2016.

Je vous remercie.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Conseil municipal
commenter cet article
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 20:46

L'opposition Front national fait faire des économies à la ville de Béthune

Suite à la divulgation au public, à la presse et à la demande de l'opposition, ce soir en commission des finances, d'enlever la délibération sur les 5000 euros de "frais de représentation du maire", la majorité municipale a décidé de retirer cette délibération avant le prochain conseil municipal pour éviter la polémique.

Une victoire pour les Béthunois !

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Conseil municipal
commenter cet article
13 février 2016 6 13 /02 /février /2016 11:55
Incroyable mais vrai

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Conseil municipal
commenter cet article