Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 mai 2016 4 19 /05 /mai /2016 19:16

Communiqué de Presse de Marine Le Pen, Présidente du Front National

Le Front National apporte son soutien le plus total aux policiers manifestant aujourd’hui place de la République à Paris et dans toute la France.

Nos forces de l’ordre exercent avec courage des missions de plus en plus difficiles dans des conditions matérielles déplorables. Elles doivent faire face en première ligne au terrorisme et à l’explosion de la criminalité qui frappent notre pays. Récemment prise pour cible par une campagne de dénigrement absolument honteuse et irresponsable orchestrée par le syndicat Info’com de la CGT, notre police a tout au contraire besoin de se sentir portée par le soutien de la population et de l’ensemble des acteurs publics dans cette période de désordre généralisé.

Depuis 2004, rappelons que 112 policiers ont été tués en service et 123 782 blessés en mission. Entre 2004 et 2014, 478 policiers se sont par ailleurs donnés volontairement la mort. Autant de tragédies qui témoignent de l’épuisement, du désœuvrement et de l’écœurement que connaissent nos policiers. Que l’on pense aux 12 500 suppressions de postes dans les forces de l’ordre opérées sous Nicolas Sarkozy ou aux funestes lois Dati puis Taubira, les gouvernements successifs portent une terrible responsabilité dans cette situation. Rempart face à l’ensauvagement de la société, la police ne doit plus voir son action entravée par un manque de moyens ou par le laxisme judiciaire.

En finir avec l’impunité dont bénéficient de trop nombreux délinquants pour appliquer la tolérance zéro, renforcer les effectifs et moyens de nos forces de l’ordre, mettre en place la présomption de légitime défense pour les policiers ; tel est le projet du Front National pour soutenir notre police et, à travers elle, restaurer l’autorité de la République.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Communiqués
commenter cet article
13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 08:48
Un groupe de migrants impliqué dans une agression à Chocques : stop au laxisme !

Communiqué de presse de Ludovic Pajot, conseiller régional de Picardie Nord-Pas-de-calais


Une agression, par un groupe de migrants, a eu lieu Jeudi dernier à Chocques, sur l'aire de repos de la Grande Bucaille sur l’A26.

Il y a quelques semaines le Front national avait dénoncé l'installation d'un camp de migrants près de la gare de Chocques.

Aujourd'hui, comme à Calais, le territoire de la commune de Chocques doit faire face à une recrudescence d’agressions et d'actes délictueux où les réseaux mafieux et criminels prolifèrent suite à l'installation de ce camp.

Le Front national demande à nouveau à ce que l’Etat prenne ses responsabilités en mettant fin à a multiplications de ces "mini-camps" de migrants, qui se développent dans la région et en plaçant les migrants du camp de Chocques en centre de rétention administrative, avant de prononcer leur expulsion définitive du territoire national vers leur pays d’origine ou vers des zones humanitaires sécurisées.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Communiqués
commenter cet article
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 11:56

Communiqué de presse de Christopher Szczurek, conseiller départemental du Pas-de-calais et de Olivier Delbé, conseiller régional

Combines politiques à la CDCI : le Front national apporte son soutien aux maires ruraux d'Artois Lys

Lors de la réunion de la Commission départementale de coopération intercommunale du Mercredi 23 Mars, l'amendement présenté par le président de la communauté de communes Artois Lys, Bernard Delelis, qui avait pour objectif de maintenir la communauté de communes dans le même périmètre et de sauver la communauté de communes, a été rejeté majoritairement.

Le rejet de cet amendement est le résultat de combines politiques des communistes, socialistes et de l'UDI.

En effet, l'intégration des villes de Lillers et Burbure dans Artois Comm a pour objectif final de renforcer le poids des élus communistes dans le futur pôle métropolitain aux dépens de la cohérence territoriale.

Les élus du Front National, Christopher Szczurek, conseiller départemental, et Olivier Delbé, conseiller régional, ont voté pour cet amendement afin de soutenir la proximité dans l'action publique et déplorent ces combines qui se font au détriment des citoyens et de la ruralité.

S'ils se sont dans un premier temps, comme l'ensemble des membres de la CDCI, prononcés en faveur du départ de Lillers et Burbure pour Artois Com, l'évolution de la situation, la transmission de nouvelles informations, la flagrance des arrangements d'appareils et surtout les conséquences catastrophiques pour les communes rurales d'Artois Lys nous ont invités à réévaluer, notre position, comme l'ont fait d'autres élus et le rapporteur de la CDCI, André Flajolet, lui-même.

Contrairement aux affirmations fielleuses de l'Avenir de l'Artois, il n'y a donc eu aucune "boulette" de notre part. A moins qu'ils ne soient inspirés par leur propre militantisme politique...La vérité est clairement apparue ce mercredi : les villes communistes limitrophes du Pôle Métropolitain quittent leurs EPCI d'origine avec pertes et fracas pour se préparer quelques places.

Nous réaffirmons donc que si nous sommes partisans d'une intercommunalité qui se construit sur la base du volontariat, celle-ci ne peut se faire au détriment des autres

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Communiqués
commenter cet article
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 12:18

Communiqué de presse de Ludovic Pajot, conseiller municipal de Béthune

Ludovic Pajot, conseiller municipal Front national de Béthune et candidat aux élections régionales, a déposé plainte contre le premier adjoint LR de Béthune, Pierre-Emmanuel Gibson, candidat sur la liste de Xavier Bertrand.

Pierre-Emmanuel Gibson a déclaré dans la presse de manière totalement délirante et calomnieuse que « Ludovic Pajot a râté trois fois sa première année de droit ».

Ces propos diffamatoires vont au-delà du débat politique et de la polémique électorale. Ils portent atteinte à la vie privée et relèvent de la diffusion d’une fausse nouvelle destinée à influencer le vote des électeurs.

En effet, contrairement à ce que le premier adjoint de Béthune a affirmé, Ludovic Pajot a réussi sa première année de droit du premier coup.

L’attitude du premier adjoint de Béthune, Pierre Emmanuel Gibson, révèle encore une fois le côté obscur du personnage qui ne supporte pas le score médiocre de la droite au premier tour à Béthune et refuse le vote républicain et démocratique.

Il va pourtant devoir s’y habituer !

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Communiqués
commenter cet article
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 08:33

Communiqué de Ludovic Pajot, conseiller municipal FN de Béthune

Lors d'une conférence de presse avec les élus socialistes du conseil municipal de Béthune, le premier adjoint LR de Béthune s'est attaqué avec arrogance et sans fondement à Ludovic Pajot, conseiller municipal de Béthune.

A la tête de la ville depuis 2 ans, la compétence de Mr Gibson n'est pas reconnue à Béthune puisque le Front national est arrivée devant la liste soutenue par le premier adjoint de Béthune dans 14 bureaux de vote.

Il est vrai que les compétences de l'exécutif municipal depuis Mars 2014 se limitent aux fêtes et cérémonies qui servent à cacher le vide de l'action municipale. L'Echec de la droite à Béthune est patent :

-Echec dans le redressement des finances de la ville

-Echec dans la baisse de la pression fiscale

-Echec en matière de sécurité

-Incapacité à écouter les habitants du Mont-Liébaut qui ne veulent pas d'une mosquée de 700 places à côté de la gare de Béthune.

-Non respect de l'engagement des adjoints au maire contre le non cumul des mandats.

-Non respect des règles démocratiques et de l'opposition municipale.

-Réorganisation des services de la ville sans concertation.

En quoi Xavier Bertrand ferait-il avancer la région alors que les colistiers Béthunois sur sa liste ne font pas avancer Béthune ?

Contrairement à ce qu'affirme le premier adjoint de Béthune, depuis son élection au conseil municipal de Béthune en Mars 2014, Ludovic Pajot a défendu seul dans l'opposition les intérêts des Béthunois lors de nombreuses interventions.

L’attitude du premier adjoint de Béthune, Pierre Emmanuel Gibson, révèle encore une fois le côté obscur du personnage qui ne supporte pas le score médiocre de la droite au premier tour à Béthune et refuse le vote républicain et démocratique.

Comme au premier tour, Dimanche soir, les résultats auront pour lui un goût particulièrement amer !

Il va pourtant devoir s’y habituer !

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Communiqués
commenter cet article
4 novembre 2015 3 04 /11 /novembre /2015 16:08

Communiqué de Ludovic PAJOT, conseiller municipal de Béthune

Suite à l’annonce ce matin du décès de Bernard Seux, Ludovic Pajot, conseiller municipal Front national de Béthune, tient à adresser ses condoléances à sa famille et à ses proches.

Si les désaccords politiques étaient évidents et nombreux, il convient de saluer la personnalité et le franc parlé de l'ancien maire, député et conseiller municipal qui aura marqué la vie politique de notre ville durant 37 ans

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Communiqués
commenter cet article
5 août 2015 3 05 /08 /août /2015 09:16

Communiqué de Presse du Front National

Calais : quand l’enfumage de Xavier Bertrand met au jour la responsabilité de l’UMP en matière de laxisme migratoire.

Les agitations électoralistes de Xavier Bertrand ne duperont personne. Ses prises de position sur la crise des migrants à Calais ne masqueront pas en effet la responsabilité qui est la sienne, ainsi que celle de son mouvement, dans les désastres de l’immigration massive que la France connaît aujourd’hui.

En l’espèce cette responsabilité est double.

Tout d’abord sur la situation à Calais, qui voit depuis des années la France supporter seule le problème des milliers de clandestins qui tentent tous les jours de passer en Angleterre. Cette situation proprement ingérable -surtout quand on refuse de se donner les moyens- est le résultat des accords passés entre la France et le Royaume-Uni en 2003 et 2009, c’est à dire sous les gouvernements UMP de Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy.

Si par ces accords, qui nous sont clairement défavorables, le Royaume-Uni a su protéger ses intérêts, ce n’est pas à David Cameron que Monsieur Bertrand doit s’en prendre mais à son parti l’UMP qui a mis sur la France une contrainte supplémentaire tout en la privant des moyens d’y faire face. On rappelle à cet égard que 12 500 postes de policiers et de gendarmes ont été supprimés sous Nicolas Sarkozy.

D’autre part, le problème des clandestins à Calais est largement alimenté par le laxisme des politiques migratoires menées par l’UMP comme par le Parti socialiste depuis quinze ans, et qui laissent chaque années près de 200 000 personnes s’installer légalement sur notre territoire, et ne font rien pour empêcher l’afflux de centaines de milliers de clandestins.

Sur ce dernier point, la responsabilité de Monsieur Bertrand et de l’UMP est même aggravée par les drames de l’opération militaire en Libye en 2011, qui a mis à terre l’Etat libyen et provoqué un chaos migratoire sans précédent, avec ses milliers de morts en Méditerranée et ses dizaines de milliers de clandestins arrivant chaque mois sur nos côtes et celles de nos voisins.

Pour faire parler de lui Xavier Bertrand s’agite mais oublie que les Français ont une mémoire pour se souvenir des promesses 1000 fois faites par l’UMP. À force d’enfumer en ces périodes de grosses chaleurs, Monsieur Bertrand risque donc l’asphyxie.

Seul le Front National propose une vraie politique de lutte contre l’immigration massive, basée sur la tolérance zéro et l’expulsion systématique des clandestins. Sur le modèle de l’Australie, plus aucun bateau de migrants ne doit être ramené sur nos côtes et l’intégralité des pompes aspirantes de l’immigration (AME, prises en charge dans le cadre de l’asile, etc.) doivent être supprimées. Une telle politique suppose évidemment de rompre avec les règles de l’Union européenne et de sortir sans délais de l’Espace Schengen en vue de retrouver la maîtrise de nos frontières nationales.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Communiqués
commenter cet article
21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 18:48
Oui aux travaux du port de Béthune !

Communiqué de presse de Philippe EYMERY, 1er Vice Président du Groupe Front National au Conseil Régional Nord-Pas-de-calais


Le projet d’allongement des quais du port de Béthune a encore jusque fin aout pour aboutir.

Il n’est pas envisageable de se résigner à l’abandon de ce projet. Celui-ci représente cinq ans de travail et 15 millions d’euros, l’agrandissement de quais, l’extension de la desserte routière et ferroviaire. Ce gâchis démontrerait les difficultés qu’entraînent les conditions d’attribution des fonds européens. Fonds européens qui ne sont autre que l’argent versé par les contribuables français à l’Union européenne.

Il est de la mission de l’Etat d’intervenir pour faciliter la concrétisation de cet outil structurant. Cet outil de développement du port va de l’intérêt de notre région de développer les voies fluviales (non polluantes) qui ont fait preuve de leur compétitivité chez nos voisins du Benelux, alors que ce moyen de transports est encore délaissé par nos gouvernants.

Le Front National

- réaffirme la nécessité de boucler ce dossier en mettant en évidence la synergie possible avec le canal Seine Nord qui prend corps, et notamment par l’exportation des céréales de notre région agricole, via l’activité du port de Dunkerque.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Communiqués
commenter cet article
20 mai 2015 3 20 /05 /mai /2015 13:01
Sur la réorganisation des services de la ville de Béthune

Communiqué de presse de Ludovic Pajot, conseiller municipal de Béthune

L'ajournement du comité technique qui était prévu le Lundi 18 Mai avec les syndicats, démontre un manque de concertation et de discussion de la majorité municipale sur la réorganisation des services de la ville.

Contrairement à ce que prétendent et annoncent le maire et l'adjointe chargée des ressources humaines à chaque conseil municipal, le manque de dialogue règne au sein des services pour établir le nouvel organigramme de la ville.

Les employés municipaux n'ont pas à être otages de règlements de comptes politiques. D'autant plus que des questions se posent sur l'attribution de certains postes à des personnes proches du maire de Béthune, embauchées après les élections municipales.

Quant à la réaction de Stéphane Saint-André, les mouvements de personnels qu'il y a eu à son arrivée en 2008 le disqualifient pour donner des leçons dans ce domaine.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Communiqués
commenter cet article
18 mai 2015 1 18 /05 /mai /2015 17:00

Communiqué de presse de Ludovic Pajot, conseiller municipal de Béthune

L'arrêt rendu par la Cour d'Appel de Douai au sujet du contentieux de l'ancienne patinoire est un soulagement pour les Béthunois.

Même si la ville est reconnue coupable pour ne pas avoir respectée une clause du contrat de vente, la Cour a débouté les demandeurs de leurs réclamations démesurées.

Je me félicite de cette décision proportionnée de la Cour d'Appel. Cependant, les contribuables Béthunois devront quand même payer 350 000 euros de préjudice moral.

Il reste par ailleurs de nombreuses zones d'ombre qui seront à éclaircir dans cette affaire, notamment au sujet de la vente et de la revente.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Communiqués
commenter cet article