Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 21:11
Olivier Gacquerre et le miroir aux alouettes d'Anticor

Sur les tracts des dernières élections municipales, Olivier Gacquerre s'était targué d'avoir signé la charte Anticor. Au bout d'un an, il convient de faire un premier bilan sur l'application de cette charte qui semble être tombée aux oubliettes.

1) Non cumul et limitation des mandats

Olivier Gacquerre cumule le mandat de maire avec celui de président du SIVOM ( à noter que l'indemnité de la présidence du SIVOM n'a pas été rendu publique)

2) Bonnes pratiques de gestion

-Au lieu de former les élus, la ville ne cesse de recourir à des cabinets extérieurs de conseil qui ont un coût important et qui s'ajoutent aux indemnités des élus.

-En ce qui concerne le coût des collaborateurs de cabinet, il n'est pas public.

3) Transparence

-Toujours aucune nouvelle de la commission éthique indépendante

4) Reconnaissance de l’opposition

-Exclusion d'une partie de l'opposition du SIVOM

-Les élus de l'opposition ne reçoivent presque jamais d'invitation pour les manifestations de la ville.

-Toute l'opposition n'a pas été consultée pour la présidence de la commission des finances.

5) Participation citoyenne

-On attend toujours la mise en place des conseils de quartier

6) Publicité des informations

-Depuis un an toujours aucune publication des comptes rendus et procès-verbaux des conseils municipaux sur le site internet de la ville.

Cela démontre que cette charte n'était qu'un miroir aux alouettes utilisé par Olivier Gacquerre lors des dernières élections municipales. Le silence d'Anticor face au comportement de cette majorité municipale démontre une nouvelle fois l'inutilité de cette association.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Béthune
commenter cet article
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 02:49
Sauvons le projet Port de Béthune !

Communiqué de presse Philippe EYMERY,

1er Vice Président

Groupe FRONT NATIONAL

Rassemblement pour le Nord Pas de Calais au CONSEIL REGIONAL

Le projet d’allongement des quais « tombe à l’eau » selon l’agence béthunoise de la CCI Artois. Sur 15 millions d’euros, il en manque quatre depuis que Roquette demande un délai. Or, le financement devait être bouclé pour fin mars afin de bénéficier des fonds européens. Pour Alain Cuisse, le n°1 de l’antenne locale de la CCI, « on passe à côté du canal Seine-Nord ».

Il n’est pas envisageable de se résigner à l’abandon de ce projet. Celui-ci représente cinq ans de travail et 15 millions d’euros, l’agrandissement de quais, l’extension de la desserte routière et ferroviaire. Ce gâchis démontrerait les difficultés qu’entraînent les conditions d’attribution des fonds européens. Fonds européens qui ne sont autre que l’argent versé par les contribuables français à l’Union européenne.

Devant les aléas économiques, l’Etat français doit retrouver son indépendance dans le financement de grands projets tels que celui de Port de Béthune. Il est de la mission de l’Etat d’intervenir pour faciliter la concrétisation de cet outil structurant. Cet outil accompagnerait, en effet, des infrastructures pour trois pôles : céréalier ; valorisation / recyclage ; BTP. Il en va de l’intérêt de notre région de développer les voies fluviales qui ont fait preuve de leur compétitivité chez nos voisins du Benelux, alors que ce moyen de transports est encore délaissé par nos gouvernants.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Communiqués
commenter cet article
10 mars 2015 2 10 /03 /mars /2015 11:55
Zoom sur les départementales à Béthune

La Voix du Nord Béthune - 09/02/2015

C’est de l’inédit pour les Béthunois. Jusque là, selon leur rue ou leur quartier de résidence, ils ne votaient pas pour les mêmes candidats. Fini le casse-tête : cette fois, Béthune vote d’un bloc, et avec le redécoupage des cantons, Béthune va peser pour plus de 60 % dans la démographie d’un nouveau puzzle à sept communes à tendance urbaine.

"Ce qui ne facilitera pas non plus la tâche du sortant, c’est l’attractivité du canton : 6 binômes en lice, dont un duo Front de gauche, un EELV et un divers gauche. Un contexte de dispersion des voix dangereux.

D’abord, parce que la poussée du FN est constante. En 2008, il arrivait dernier dans l’ex-canton de Béthune Nord, où Marie-France Deleflie, divers droite, était battue par la MRC Isabelle Péru sortie depuis des écrans radars. En 2011, il était au 2e tour dans l’ex-canton de Béthune Sud, celui d’Alain Delannoy. L’an dernier, il caracolait en tête à Béthune aux Européennes. Le 22 mars, en outre, on ne parlera pas de candidat parachuté, comme souvent, mais de Ludovic Pajot, qui poursuit l’implantation locale du FN – il est entré au conseil municipal."

Front national. Ludovic Pajot : 21 ans. Étudiant en droit. Actuellement conseiller municipal d’opposition à Béthune. Sylvie Titrent : 47 ans. Béthunoise. Ancienne chef d’entreprise. Leurs remplaçants sont José Vincent et Nathalie Devos.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Départementales
commenter cet article
9 mars 2015 1 09 /03 /mars /2015 20:31
Tribune ‪‎Béthune‬ Bleu Marine - Mars 2015

Partager cet article

Repost 0
6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 09:41
Procuration pour les départementales

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Départementales
commenter cet article
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 09:26
Marché, porte à porte.. les militants de la section Béthunoise sont toujours présents sur le terrain à la rencontre de la population.
Marché, porte à porte.. les militants de la section Béthunoise sont toujours présents sur le terrain à la rencontre de la population. Marché, porte à porte.. les militants de la section Béthunoise sont toujours présents sur le terrain à la rencontre de la population.

Marché, porte à porte.. les militants de la section Béthunoise sont toujours présents sur le terrain à la rencontre de la population.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Départementales
commenter cet article
5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 08:52

De nombreux Béthunois sont inquiets de la folie de la municipalité qui abat les arbres dans tout Béthune.

La ville de Béthune a la chance d'avoir de beaux arbres en centre ville. Après le monument aux morts, la Place Jules-Senis, maintenant ce sont les arbres de la Place Lamartine (place du marché) qui sont abattus. Toujours le même prétexte : les arbres seraient malades.

C'est un élagage qu'il aurait fallu. Est-ce que justement ce n'est pas simplement pour éviter l'élagage des arbres que les arbres sont abattus ? C'est assez paradoxal puisque Mr Gibson a évoqué l'embauche d'un élagueur.

Encore une ineptie de la majorité municipale...

Bientôt ce sont les arbres du jardin public qui seront abattus ?

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Béthune
commenter cet article
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 10:57

Lors de la conférence de presse de présentation des candidats PS pour le canton de Béthune, le président du conseil général, Michel Dagbert, a flatté l’UMP-UDI et consacré la moitié de la conférence de presse pour pointer son "unique adversaire" : le Front national.

Cette collusion UMPS dans le Pas-de-calais est la transcription des compromis des partis du système qui ont lieu au niveau national. C'est d'autant plus visible à Béthune lorsque l'on sait que l’adjointe au maire UDI, Amel Gacquerre, a failli former un ticket avec Alain Delannoy pour les départementales et que ce dernier a soutenu le maire de Béthune pour la présidence du Sivom.

Les attaques du président du conseil général envers le Front national prouve qu'il ne connait rien à la vie politique locale Béthunoise. Les candidats du Front national sont bien connus puisque Ludovic Pajot, conseiller municipal de Béthune, est implanté dans le canton de Béthune depuis plus de trois ans. Quant à Sylvie Titrent, elle était déjà candidate aux dernières élections municipales.

En ce qui concerne l’étonnement de Nathalie Delbart de ne pas être reconnue sur le marché de Béthune par des militants du Front national. C’est simplement parce que la candidate de gauche, qui a dû quitter le PS et adhérer au MRC pour se présenter aux élections départementales, est totalement inconnue et que le conseiller général sortant refait surface seulement quelques mois avant les élections.

Cet état de panique du PS envers le FN démontre une nouvelle fois que le Front national incarne la seule et véritable alternative aux élections départementales, face à un système UMPS usé et déjà prêt à s'allier au 2e tour.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Départementales
commenter cet article
28 février 2015 6 28 /02 /février /2015 13:08

Partager cet article

Repost 0
25 février 2015 3 25 /02 /février /2015 10:31
Candidats aux départementales dans le canton de Béthune

Titulaire Homme : Ludovic PAJOT

Conseiller municipal de Béthune

Remplaçant : José Vincent

Titulaire Femme : Sylvie Titrent

Remplaçante : Nathalie Devos

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Départementales
commenter cet article