Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 janvier 2016 3 27 /01 /janvier /2016 10:10

Comme Jack Lang en 2012, l'ex banquier d'affaire chez Rothschild est sans circonscription fixe pour les législatives de 2017. D'après le site Atlantico, le PS lui aurait réservé la circonscription de Béthune.

Va-t-il se parachuter finalement à Béthune ou se présenter au Touquet, à Saint-Omer ou à Bordeaux ?

C'est le député indolore et inodore de la circonscription et le candidat des Républicains qui a les dents qui rayent le parquet qui vont être contents.

http://www.lavoixdunord.fr/region/emmanuel-macron-candidat-en-2017-aux-legislatives-a-bethune-ia30b53934n3292952

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Infos
commenter cet article
26 janvier 2016 2 26 /01 /janvier /2016 20:52
Intervention sur le Débat d'orientation budgétaire 2016

Intervention de Ludovic Pajot, conseiller municipal de Béthune, sur le Débat d'orientation budgétaire 2016

Monsieur le Maire,

Le débat d’orientation budgétaire dans les communes de plus de 3500 habitants est un « passage obligé » avant le vote du budget. Il doit présenter les axes, les priorités et les grands objectifs avant le vote du budget primitif.

Dans le cadre de ce débat d’orientation budgétaire pour 2016, vous nous avez remis un rapport de cadrage intéressant mais assez limitée quant à vos orientations car elles n’y figurent pas de manière détaillées.

Dans ce document vous brossez brièvement un état des lieux de la situation économique mondiale et nationale avant d’aborder en particulier le budget qui nous concerne.

Permettez moi tout d’abord de revenir sur le contexte économique mondial et européen, il existe effectivement des divergences de croissance au sein de l’économie mondiale, la croissance du PIB reste atone en Europe. En effet, les prévisions pour la croissance de l'activité au sein de la zone euro ont été bien moindre qu'attendu en début d'année (cf version flash des indices PMI de Markit publiée vendredi). Les tenants de l’Europe dont vous êtes, nous avaient pourtant promis la prospérité, le plein emploi, la stabilité. Force est de constater qu’aucune de ces promesses n’ont été tenues. Pire, c’est l’inverse qui s’est produit.

Au delà de l’Union européenne, le FMI a révisé à la baisse les perspectives de croissance de la France en 2016 de -0,2 point et n’exclut pas en 2016 « un risque de déraillement » généralisé de l’économie mondiale. La France, qui n’a pas vu les couleurs de la reprise, risque donc de replonger dans une nouvelle crise, aggravée par une politique d’austérité imposée par Bruxelles avec pour conséquence la mise sous tutelle de notre budget et plus largement de notre économie.

Cette politique d'austérité n’a eu aucun effet en Grèce et dans les pays où elle a été appliquée, bien au contraire. Elle n’en aura pas plus en France, sauf à assurer encore pendant quelques temps le paiement aux banques des intérêts de la dette.

Le gouvernement et les députés prisonniers de l’idéologie européiste, votent un budget d’austérité sans jamais envisager l’option de la reprise en main de notre souveraineté monétaire.

Et c’est dans ce contexte de baisse des dotations de l’État aux collectivités que nous avons à nous prononcer sur les orientations budgétaires de Béthune.

En 2016, la baisse des dotations s’élèvera à environ 860 000 euros pour notre ville. Comme j’ai déjà eu l’occasion de le dire à plusieurs reprises, la baisse des dotations est liée à une politique désastreuse dont les responsables se trouvent aussi bien au PS que chez les Républicains et l’UDI.

Vu la réalité de la conjoncture économique,il est important de prendre des mesures fortes.

Concernant l'endettement de la ville, il est à un niveau important. La dette se fait toujours dans l’intérêt des banques et au détriment des administrés.

Vous avez contracté deux emprunts pour un montant de 3 millions d’euros l’année dernière, limitant une baisse importante de la dette en 2015.

Penser que l’on peut gérer une collectivité par la dette semble désormais totalement désuet. Cette politique n’est valable que lorsque le taux de croissance est supérieur au taux d’intérêt. Hors la croissance de la France est atone.

Concernant maintenant la pression fiscale, elle est à un niveau insupportable à Béthune et entraîne malheureusement la fuite des classes moyennes.

C’est pourquoi il est plus que nécessaire de réaliser d’importantes économies, afin diminuer fortement les impôts tout en maintenant un service public de qualité. Il est prévu une hausse de fiscalité du fait de la revalorisation des bases locatives de 1% pour 2016, alors que l’inflation en glissement annuel n’est que de 0.2% en décembre 2015.

La France sera très probablement en déflation en 2016 avec la baisse des prix de l’énergie. C’est donc bien d’une nouvelle hausse de la fiscalité dont il est question ici.

Votre engagement, M. le Maire, était de baisser les impôts locaux. Votre technique qui a pour but tromper les Béthunois en transférant des charges sur le SIVOM pour essayer de diminuer les charges sur la ville de Béthune est évidemment inopérante.

Les effets de communication et la poudre aux yeux dont vous êtes les spécialistes ont parfois leurs limites face à la réalité. La hausse de la colonne du SIVOM dans les impôts n’a pas fait baisser de manière importante la pression fiscale à Béthune.

Sur un budget, les marges de manœuvre peuvent sembler étroites avec des dépenses contraintes comme par exemple les charges de personnels et les charges financières. Toutefois, les gisements d’économies sont nombreux.

Et c’est précisément dans les dépenses de fonctionnement que des économies substantielles peuvent être réalisées. Je pense par exemple aux nombreuses dépenses de communication, aux fêtes, à la masse salariale.

Il est nécessaire de concentrer et de mutualiser les moyens entre services.

Internaliser au sein des services municipaux des activités jusque-là dévolues au secteur privé.

La situation de la dette impose une remise à plat de la politique d’investissement de la ville et de cibler des investissements prioritaires pour les habitants.

Je vous remercie.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Conseil municipal
commenter cet article
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 19:07
Succès à Chocques pour la Galette des rois de la section ‪#‎FN62‬ de Béthune
Succès à Chocques pour la Galette des rois de la section ‪#‎FN62‬ de BéthuneSuccès à Chocques pour la Galette des rois de la section ‪#‎FN62‬ de Béthune

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans FN Béthune
commenter cet article
23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 11:09
30 000 AGRESSIONS SUR LES FORCES DE L’ORDRE EN 2015 : L’IMPÉRATIF RETOUR DE L’AUTORITÉ

Édito de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen

Le Figaro révélait cette semaine que, selon le registre statistique du ministère de l’Intérieur, plus de 30 000 faits de « violences à dépositaires de l’autorité » ont été constatées en 2015, soit une moyenne de 84 agressions par jour ! C’est 2 300 agressions de plus que l’année précédente.

Commentant ces chiffres, le secrétaire général du syndicat policier Synergie Officiers pose clairement le débat : « le problème de fond est celui de l’autorité de l’État, car celle-ci n’est pas affirmée par une réponse pénale adaptée ». Un avis partagé par l’ensemble des syndicats et l’immense majorité des policiers et gendarmes intervenant sur le terrain et faisant face à une délinquance et une criminalité de plus en plus juvéniles et violentes. Le dirigeant du Syndicat indépendant des commissaires de police se fait pour sa part encore plus précis en déclarant que « les policiers ne supportent plus de courir toujours derrière les mêmes délinquants que l’on relâche prématurément ». C’est cette légitime contestation de la politique de Christiane Taubira qui avait conduit 7 500 policiers à manifester place Vendôme au mois d’octobre.

Nicolas Sarkozy avait affaibli nos forces de sécurité sur le terrain en abaissant dramatiquement les effectifs de la police, de la gendarmerie, et des douanes, avec 14 500 suppressions de poste. Des effectifs qui n’ont toujours pas été reconstitués par le gouvernement socialiste. La politique pénale et carcérale poursuivie par le gouvernement Valls (car il serait injuste d’en faire porter la seule responsabilité à Mme Taubira) les désarme en plus sur le terrain judiciaire et même moral.

Une récente enquête indiquait que 51,5% des policiers et militaires (dont les gendarmes) votent aujourd’hui pour le Front National, un chiffre montant même à 70% parmi ceux en activité. C’est sans doute qu’ils ont bien compris que seuls les patriotes sont décidés à leur rendre à la fois leur fierté, en les considérant à la hauteur de la mission qui est la leur, et leurs moyens d’action.

Notre République ne peut tolérer que ceux dont le rôle est de défendre nos compatriotes se sentent ainsi abandonnés et soient pris pour cible. Notre République ne peut tolérer ces agressions contre nos forces de l’ordre. L’urgence est au retour de l’autorité et du respect de l’État, sur tout le territoire et tout le temps, et donc de nos policiers et gendarmes qui en sont la première ligne. La sécurité doit redevenir la première des libertés, sans quoi c’est notre démocratie elle-même qui petit à petit s’effondrera.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Edito(s)
commenter cet article
15 janvier 2016 5 15 /01 /janvier /2016 09:20

Par Sébastien Chenu, Président du Collectif Culture Libertés et Création (CLIC), Conseiller régional de Picardie-Nord-Pas de Calais

Le 14/01/2016

La chaîne publique France Télévisons s’est illustrée dans une énorme entreprise de manipulation de l’opinion et de militantisme politique « anti Marine Le Pen » que seule la télévision nord-coréenne ne désavouerait pas.

Dans l’émission « Envoyé spécial », un reportage diffusé à heure de grande écoute, de la journaliste Elise Le Guevel, et intitulé « Marine Le Pen la bataille des mots », s’efforce d’analyser et de déconstruire la parole publique de Marine Le Pen afin d’en tirer comme conclusion que celle ci puise sa rhétorique aux sources mêmes du racisme.

Si un tel exercice peut s’avérer « original », il prend ici une tournure scandaleuse. L’ensemble des intervenants, analystes, experts et autres pontes de la sociologie, de la littérature et de la démographie, présentés comme des professionnels objectifs et reconnus, sont tous,sans exception, des militants politiques ou des personnalités engagées à des titres divers contre Marine Le Pen et le Front National sans qu’à aucun moment ces derniers ne soient présentés comme tels.

Ainsi, François Heran, pudiquement présenté comme démographe, est un intervenant officiel des débats du Parti socialiste (source site internet du PS), Jean-Christophe Dumont, présenté comme économiste, est intervenant de la revue « Causes Communes », la revue de la Cimade, défendant les migrants, Cécile Alduy, présentée comme professeur de littérature et experte de la parole lepeniste, est la fille de l’ancien sénateur-maire UMP de Perpignan et de l’ancienne directrice du journal « Le Monde » et de France 3, fortement engagés contre le FN, Stéphane Wahnich, « politologue » est en parallèle ex-président des Eurockeennes de Belfort et signataire de l’appel des Festivals contre Le Pen en 2002, publié dans l’Humanité, et enfin Jean Bauberot, présenté comme sociologue spécialiste de la laïcité est ancienne « plume » de François Mitterrand sur ces sujets et ancien conseiller ministériel de Ségolène Royal de 1997 à 1998, membre de son comite de soutien en 2007 et lors de la primaire socialiste. Enfin,cerise sur le gâteau, Lorrain de Saint-Affrique, exclu du FN en 1994, et qui poursuit Marine Le Pen de sa vindicte depuis 20 ans, complète ce tableau partisan et mensonger.

Si chacun est libre de ses opinions, il saute aux yeux que la présentation des ces intervenants n’indique à aucun moment leurs engagements et hostilité manifeste contre Marine Le Pen, alors même que France Télévisions nous les présente comme des professionnels objectifs. Ce sont en réalité des militants politiques, qui, dans la droite ligne éditoriale de France Télévisions, utilisent les moyens de la télévision publique pour diffuser une propagande scandaleuse et mentir aux téléspectateurs de cette émission.

Cet exercice de manipulation, de dissimulation et de manquement grave à la déontologie journalistique doit être dénoncé. A travers ce reportage, présenté comme scientifique et sérieux, France Télévisions trompe les téléspectateurs et insulte les millions de Francais qui soutiennent Marine Le Pen.

Nous demandons donc la saisine du CSA dans les meilleurs délais sur ce qui apparaît être un détournement des moyens publics audiovisuels au bénéfice de la lutte que France Télévisons mène contre Marine Le Pen.

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Médias
commenter cet article
14 janvier 2016 4 14 /01 /janvier /2016 10:24
Les contentieux qui pèsent sur les finances de la ville de Béthune...

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Béthune
commenter cet article
7 janvier 2016 4 07 /01 /janvier /2016 14:44

Les Béthunois du Mont-Liébaut et des cheminots ont été étonnés cette semaine en ouvrant leur boîte aux lettres.

En effet, ils ont reçu début Janvier 2016 le magazine municipal du mois de Décembre censée informer les habitants sur les manifestations organisées par la ville de Béthune pour le mois de décembre 2015 et en particulier les évènements liés aux fêtes de fin d’année.

Comment pouvaient-ils connaitre les évènements du mois de Décembre en recevant le magazine municipal au mois de Janvier ?

A cette distribution tardive, il faut ajouter l’absence de tribune pour l’opposition au prétexte qu’il y avait la campagne des régionales. Les élections régionales ne justifient en rien l’absence des tribunes politiques selon la jurisprudence administrative. La municipalité bafoue une nouvelle fois les droits de l’opposition.

A Béthune, non seulement le budget communication augmente mais en plus il est gaspillé.

Les contribuables Béthunois apprécieront…

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Béthune
commenter cet article
5 janvier 2016 2 05 /01 /janvier /2016 09:29

Intervention de Philippe Eymery

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Conseil régional
commenter cet article
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 01:49

LA VOIX DU NORD - 4 Janvier 2015

Quatre élus issus d’une coalition de droite (LR-UDI-MoDem) et un du Front national ont gagné le 13 décembre leur ticket pour siéger au conseil régional. Leur baptême du feu, c’est ce lundi !

Le plus jeune de ces Béthunois, c’est Ludovic Pajot (conseiller municipal FN à Béthune). « Je suis pressé de me mettre au travail », dit-il. Il a prévu d’écrire aux maires de la 9e circonscription, « pour dire que je suis à leur disposition, dans l’intérêt général. Ça va être mon rôle de représenter Béthune et l’agglomération. »

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Conseil régional
commenter cet article
3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 11:44
Bonne année 2016 !

Ludovic Pajot, conseiller municipal de Béthune et conseiller régional de Picardie-Nord-Pas-de-calais, vous souhaite une bonne et heureuse année 2016 !

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune
commenter cet article