Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 mars 2016 4 24 /03 /mars /2016 11:56

Communiqué de presse de Christopher Szczurek, conseiller départemental du Pas-de-calais et de Olivier Delbé, conseiller régional

Combines politiques à la CDCI : le Front national apporte son soutien aux maires ruraux d'Artois Lys

Lors de la réunion de la Commission départementale de coopération intercommunale du Mercredi 23 Mars, l'amendement présenté par le président de la communauté de communes Artois Lys, Bernard Delelis, qui avait pour objectif de maintenir la communauté de communes dans le même périmètre et de sauver la communauté de communes, a été rejeté majoritairement.

Le rejet de cet amendement est le résultat de combines politiques des communistes, socialistes et de l'UDI.

En effet, l'intégration des villes de Lillers et Burbure dans Artois Comm a pour objectif final de renforcer le poids des élus communistes dans le futur pôle métropolitain aux dépens de la cohérence territoriale.

Les élus du Front National, Christopher Szczurek, conseiller départemental, et Olivier Delbé, conseiller régional, ont voté pour cet amendement afin de soutenir la proximité dans l'action publique et déplorent ces combines qui se font au détriment des citoyens et de la ruralité.

S'ils se sont dans un premier temps, comme l'ensemble des membres de la CDCI, prononcés en faveur du départ de Lillers et Burbure pour Artois Com, l'évolution de la situation, la transmission de nouvelles informations, la flagrance des arrangements d'appareils et surtout les conséquences catastrophiques pour les communes rurales d'Artois Lys nous ont invités à réévaluer, notre position, comme l'ont fait d'autres élus et le rapporteur de la CDCI, André Flajolet, lui-même.

Contrairement aux affirmations fielleuses de l'Avenir de l'Artois, il n'y a donc eu aucune "boulette" de notre part. A moins qu'ils ne soient inspirés par leur propre militantisme politique...La vérité est clairement apparue ce mercredi : les villes communistes limitrophes du Pôle Métropolitain quittent leurs EPCI d'origine avec pertes et fracas pour se préparer quelques places.

Nous réaffirmons donc que si nous sommes partisans d'une intercommunalité qui se construit sur la base du volontariat, celle-ci ne peut se faire au détriment des autres

Partager cet article

Repost 0
Published by fn-bethune - dans Communiqués
commenter cet article

commentaires